Pays

Le parc du Gelso de Igea Marina est un lieu agréable et relaxant, possédant de nombreuses variétés botaniques que l’on peut admirer, quand on se promène le long des sentiers ou en s’asseyant à l’ombre des pins, en toute tranquillité et en toute discrétion.

le lac situé à l’intérieur du parc assure un microclimat tempéré et aéré même au cours des heures chaudes.

La riche végétation et les espaces à thème, en font une des destinations les plus amusantes et dignes d’intérêt pour grands et petits, résidents ou touristes ; on y trouve l’aire de jeux pour enfants, le jardin des papillons et la nouvelle aire Jurassic Gelso où on a recréé la préhistoire avec des dizaines de sujets en résine.

En outre, le parc du Gelso est le lieu idéal pour se relaxer en pratiquant la pêche ou le jogging, ou pour se promener à l’ombre des arbres dans la douce fraicheur du lac.

La tour Sarrazine. Edifiée en 1673 , elle était à l’origine crénelée, par la suite un toit en bois a remplacé les créneaux. il s’agit d’une des 6 tours de guet prévues par les Etats Pontificaux pour obéir au “plan de fortification de la côte” ; ce plan visait à se défendre contre l’incursion de pirates turcs (Sarrazins) . La tour sarrazine, maintenant intégrée dans le tissu urbain de la ville, dominait autrefois de toute la hauteur de ses trois étages la plage ainsi qu’un bout de côte en proximité du port et du centre habité.

A l’intérieur se tenait une garnison de soldats et une réserve d’armes, qui pouvait en cas d’attaque fournir des arquebuses aux habitants du lieu afin qu’ils organisent la défense de leur territoire.

Son utilité originelle en tant que tour de guet et de protection de la ville ayant cessé, la tour fut utilisée comme lieu de quarantaine pour accueillir les marins débarquant des navires et porteurs des maladies contagieuses , puis elle devint caserne de la Police des Frontières attachée à la répression de la contrebande. Actuellement la Tour Sarrazine et la cour attenante sont utilisées pour des manifestations culturelles : concerts de musique classique, exposition de photos, ou de peinture

pendant la période estivale, on y trouve un intéressant musée des coquillages (entrée gratuite), qui présente une vaste collection d’exemplaires provenant de toutes les mers de notre planète.

La maison Rouge est surement l’une des plus célèbres parmi les nombreuses villas en style liberty construites à Bellaria Igea Marina au début du XXe siècle par les riches familles de l’époque d’abord à cause de sa situation, et puis par l’importance de son premier propriétaire. Alfredo Panzini (1863-1939), écrivain et célèbre critique littéraire de son temps, en fit l’acquisition comme maison de vacances d’été pour sa famille et il y passa de longues années de vie privée et professionnelle. C’est là qu’eurent lieu ses rencontres avec Marino Moretti, Grazia Deledda, et avec de nombreux hommes de lettres romagnols.

La villa est construite sur une dune de sable, derrière la ligne ferroviaire, à l’extrémité du parc et jardin, là où autrefois commençait la plage ; elle domine « la Cagnona », le quartier de la ville où elle est située.

Laissée à l’abandon pendant des décennies, La maison Rouge, ses dépendances ainsi que le parc avec ses arbres de haute futaie, et sa végétation typiquement méditerranéenne, appartiennent maintenant à la commune ; après une longue restauration très soignée, ces lieux sont ouverts au public, comme parc, musée de l’écrivain et siège de l’Académie Panzinienne ; on y fait aussi des manifestations culturelles.

Rues piétonnières

Bellaria Igea Marina a été la première parmi les communes de la Côte Adriatique à avoir compris l’importance pour les citadins et les touristes de pouvoir se promener en toute tranquillité et sans risques à l’abri du danger de la circulation et de la pollution urbaine. Grâce à d‘importants travaux de requalification urbanistique, le boulevard Paolo Guidi de Bellaria et le boulevard Ennio d’Igea Marina, ont été reliés entre eux et transformés en vastes zones piétonnières très vertes et égayées de massifs de fleurs : l’idéal pour la promenade et le shopping.

On y trouve les magasins à la mode, des salles typiques ou tendance, des restaurants, des bars, des salles de jeux, des glaciers et des petits marchés.
Les zones piétonnières de Bellaria et Igea Marina sont reliées entre elles par un adorable petit train très pratique qui pour quelques euros vous emmène d’un bout à l’autre de la ville.